Mâle Matériau

Selon Simone de Beauvoir, « on ne naît pas femme, on le devient » ; la phrase peut également se conjuguer avec « homme ». Mâle Matériau nous  parle des femmes travesties au cours de l’histoire, beaucoup plus nombreuses qu’on ne se l’imagine généralement, tout en enquêtant sur ce qu’implique, signifie, le fait de vouloir vivre en homme aujourd’hui. Lilo, tour à tour racontant et interprétant des histoires de femmes qui décidèrent, momentanément ou définitivement, de vivre en homme, tout en faisant état de sa propre transformation, met en acte, non sans humour, la pensée de Judith Butler selon laquelle le genre est toujours performance.

 

Critiques, retours

 

Tete et jeu : Isabelle Côte Willems. Mise en scène : Françoise Huguet et Chiara Gallo. Conseillère artistique : Valérie Castan. Vidéos : Théo Côte Willems assisté de Pablo Sotinel. Musique Are you boy or girl : Wilfired Histi. Musique Elle s'était fait couper les ch'veux : Raphaël Setty.

Avec Isabelle Côte Willems. Et en vidéo : Louise Belmas, Laetitia Lalle Bi Bénie, Wasthie Comte, Maury Deschamps, Didier Dugast, Chiara Gallo, Florian Goetz, Wilfried Histi, Françoise Huguet, Sandra Lucchini, Nicole Poineau, Dominique Ros de la Grange, Pascale Salouf, Raphaël Setty, Claire Vialon, Roberto Vidal et Adrienne Winling

Contact : lembellieradicale@yahoo.fr 

 

Teaser : https://vimeo.com/202541894

 

 

 

 

 

Note d'intention :

Mâle Matériau :  pour l’exploration, par différents matériaux, de ce qu’implique, nécessite et nous signifie, pour les travesties d’autrefois comme pour les trans nées femmes d’aujourd’hui, le fait de vouloir vivre en mâle.

Conférence : parce que l’on apprend beaucoup de choses dans ce spectacle, de l’histoire (non exhaustive) des femmes travesties à, par exemple, la recette du « paquet », ou sexe postiche masculin.

Travestie : car il ne s’agira pas d’un enseignement didactique, mais que cette conférence prendra le chemin du récit, de l’interprétation, du témoignage,du close-up, de la vidéo ou de la chanson.

(FtM) : c’est-à-dire « female to male », « femme vers homme », car il s’agit ici de travesties, même si une drag queen viendra nous rendre visite, par vidéo interposée.
 

Iconographie, photos.

 Dsc 0573

 

×